Des hommes luttent contre le sexisme en tricotant dans la rue

4
1552

La lutte contre le sexisme n’est pas une mince affaire.
Elle touche de nombreux domaines et il est vraiment compliqué de lutter contre les stéréotypes de genre, surtout quand les activités concernées sont perçues depuis des générations comme étant typiquement féminines.
C’est justement le cas du tricot pratique ancienne qui a toujours été liée aux femmes. Bien que le tricot ait été remis au goût du jour ces dernières années, on regarde déjà bizarrement une femme qui tricote alors imaginez un homme!

C’est contre ce stéréotype sexiste que le collectif d’hommes  chiliens « Hombres Tejedores » (traduit littéralement par les Hommes Tricoteurs, ) lutte. Le but, faire tomber ce tabou, « construire des espaces inclusifs, tolérants et respectueux des différences ».
Leur arme: une paire d’aiguilles à tricoter et de la laine!

hombres-tejedores

En 2015, Claudio Castillo, professeur d’anglais et artiste scénique a trouvé dans le tricot un moyen d’expression.
Il a commencé par proposer des ateliers et cours de tricot pour hommes à Santiago, capitale du Chili. Beaucoup d’entre eux n’osaient pas tricoter par peur du regard des autres… petit à petit, le « mouvement » s’est répandu et a évolué vers la création du collectif « Hombres Tejedores ».

Depuis, les hommes tricoteurs s’affichent dans les rues ou divers lieux publics de la capitale chilienne en tricotant en public. Leur but : lever les tabous et la discrimination de genre.

La première vidéo des Hombres Tejedores postée sur Facebook est rapidement devenue virale. Les médias chiliens ont également relayé l’information, ce qui a permis au mouvement de se faire connaître rapidement et  de s’exporter dans d’autres pays comme l’Argentine, l’Uruguay, la Colombie, l’Ukraine et même le Mexique pour créer des groupes d’hommes tricoteurs. A quand en France?

Le tricot est désormais reconnu comme une « thérapie » anti-stress ou comme le nouveau yoga.
Il serait dommage que les hommes ne puissent pas bénéficier de ses innombrables vertus sous prétexte que c’est un loisir de femme.
Les femmes jouent bien au foot, pourquoi les hommes ne pourraient-ils pas tricoter?

4 Commentaires

  1. Ce serait bien qu’il y ai ce genre de mouvement en France , des hommes qui tricotent dans la rue! Les pauvres, ils se cachent presque chez nous. Déjà une femme, on la regarde bizarrement alors un homme.
    En tout cas, je troue que c’est une bonne initiative de tricoter dnas la rue pour faire la guerre aux préjugés. Il y en a tellement!

  2. Il faut des actions pour lutter contre les discriminations de genre! Pourquoi les femmes se moque-t’on quand une femme veut être mécano et un homme esthéticien ou sage-femme (d’ailleurs, il n’y a pas de masculin pour cette profession)…

  3. Ca fait partie de la liberté de chacun de choisir ses loisirs, sa profession, ses affinités…. Arrétons els stéréotypes Barbie pour les filles et petites voitures pour les garçons. Ca commence déjà là…

  4. Pour parler tricot, regarder les merveilles réalisée par le designer tricot Stephen West. Il aurait été dommage pour les tricoteurs et tricoteuses du monde entier de ne pas le connaitre. C’est fou comme il a révolutionné le tricot avec ses techniques!
    Vive l’ouverture d’esprit et la non-discrimination des genres!